10/04/2007

Il est 5h Paris s'éveille

Ce matin j'ai dû pour ma prise de service prendre le 1er RER, à 4h47, très précisément. Toute provinciale que je suis j'appréhendais, forcément. Vous imaginez pas vous, prendre le train, de nuit, alors qu'il n'y a personne sur les quais ou que des gens "bizzare". Et puis si on me suivait ? Ou si y'avait un problème quelconque ? Ben en fait j'ai adoré. Certes, je n'étais pas bien reveillée, les yeux encore plein de sommeil. Mais c'était calme, doux presqueparis-nuit... On voit le train arriver au loin avec ses phares. Puis on peut chanter ce que l'on a dans les oreilles ca dérange personne. Puis ca sent bon dehors. L'odeur d'été un peu. Frais, mais pas froid. Enveloppée de la moiteur du matin. Voire de la nuit. Arrivée sur Paris, le jour n'est pas encore levé. Un café dehors avec un cigarette au bec. Et là ca commence à grouiller de tous les cotés. Il est 5h30. Alors j'observe. Les lueurs poindre. Les gens pressés, si tôt. Puis ceux qui se lèvent dans leurs appartements. Un vrai monde à part. J'suis fan.

20:29 Écrit par Ici & maintenant dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Le jour qui se lève, doucement, la vie qui s'anime, lentement, sur la ville, quand l'été se rapproche, c'est vrai que c'est beau. Oui, c'est beau, lorsqu'on est au coeur. Il faut savoir regarder. C'est bien. Bravo.

Écrit par : Peter Pan | 11/04/2007

Wouah, ça doit être une drôle de sensation. Je crois que jamais je n'aurai le courage de me lever si tôt. (Bon après, si c'est pour le boulot j'aurai pas le choix hein ^^)

Écrit par : Pinkaya | 14/04/2007

Ma vie appartient a Ceux qui se lève tôt dit-on!! N'est-ce pas la parfaite expression de ce que tu as vécu!!
Seule parmi les rares privilégiés qui bénificie de l'aube pour attaquer la journée, ds cette lueurs de soleil, en tout cas bienvenue à Paris, la capital de France, tant de chose a découvrir, alors profite bien des 1er lueurs pour manger la vie a pleine dent, elle est si courte

Écrit par : Raymondino | 16/04/2007

Les commentaires sont fermés.